Les désordres techniques

desordre-technique-1Fissuration

Ouvertures linéaires au tracé plus ou moins régulier, dont la largeur est comprise entre 0,2 et 2 mm.
Elles concernant toute l’épaisseur de l’enduit ou des éléments en béton.

 

Lézardedesordre-technique-2

Ouvertures liénaires dont la largeur est supérieur à 2 mm et concernant tout l’épaisseur de la maçonnerie.

 

 

desordre-technique-3Éclats de béton avec fers d’armatures apparents

Résulte de la carbonatation.
L’humidité et l’oxygène de l’air provoque la corrosion des armatures. L’éclatement du béton a pour cause le gonflement de la rouille.

 

Efflorescencedesordre-technique-4

Cristallisation de sels solubles ayant pour origine des carbonates ou sulfates de calcium contenus à l’intérieur des matériaux et entrainés par l’humidité vers la surface des murs sous forme de dépôts blanchâtres.

 

desordre-technique-5Cloquage

Altération due à un manque d’adhérence du film de peinture et révélateur de la présence d’humidité dans la maçonnerie. Le cloquage se manifeste par un gonflement localisé du film de peinture avec le support ou entre les différentes couches.

 

Ecaillagedesordre-technique-6

Altération provoquée par la manque d’adhérence du film de peinture ayant pour causes différentes origines. On parle d’écaillage lorsque le décollement se produit en écailles de formes et de dimensions variables. Se produit quelquefois après un craquelage.